Tous les articles par Matthieu Dupont de Dinechin

OctoberMake 2020 : c’est partit !

Octobermake 2020, la rencontre annuelle du Réseau Français des Fablab, se tiendra bien du 15 au 18 octobre, mais de manière particulièrement distribuée du fait de la crise sanitaire…

Au vu des conditions sanitaires, il a été avons décidé de lancer OctoberMake uniquement en ligne ! Quand on parle de résilience maker, on peut vous le dire c’est du réel.

Embarquez le programme sur votre téléphone mobile ! https://octobermake2020.glideapp.io/

Nous vous retrouvons sur les réseaux du 15 au 18 octobre 2020 avec un programme adapté et amélioré :

  • Jeudi 15 octobre de 8h à 20h, nous allons questionner Le Mouvement Maker face au Covid-19 avec de supers tables rondes et conférences autour de la fabrication distribuée !
  • Vendredi 16 octobre de 9h à 12h, c’est les Workshops Savoir-Faire pour améliorer et faire ensemble !
  • Vendredi 16 octobre de 14h à 17h, on se retrouve pour les groupes de travail du RFFLabs.
  • Samedi 17 octobre de 9h à 12h, c’est nous, c’est vous… Orientations, feuille de route, discussions… Le RFFLabs 2020-2024 !
  • Samedi 17 octobre de 14h à 17h, c’est l’Assemblée Générale en ligne
  • N’oublions pas les Open’Mic qui seront à retrouver durant tout l’évènement.
  • On compte sur vous pour rester connectés & partager l’évènement ! Faisons ensemble !

#mouvementmaker #octobermake #fablab #makerspace

Chantier libre contre le covid19

Depuis le début de la crise du COVID-19, les soignants mais aussi toutes les professions qui continuent à travailler au contact des autres font face à une pénurie de matériel de protection. Des makers (ces bricoleurs-bidouilleurs-touche-à-tout) s’activent tout autour du globe pour proposer des solutions. Qu’ils soient seuls chez eux avec une imprimante 3D ou qu’ils fassent partie d’un fablab ou d’une autre communauté, ensemble ils identifient les besoins, conçoivent des prototypes et lancent des productions. Le mouvement se fédère et s’organise à différents échelons. Le Réseau Français des Fablabs dont Chantier Libre est adhérent, a ainsi publié plusieurs recommandations de fabrication et participe avec d’autres acteurs au recensement des besoins et capacités de production.

Dispensaire COVID de Roanne, un médecin essayant une de nos visières, ©Hans Lucas – Véronique Popinet
Le type de visière sélectionné


Localement, Chantier Libre (Laboratoire de Fabrication numérique associatif) a commencé la production de visières de protection en lien avec la CPTS (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) qui coordonne les besoins et la gestion de la crise sur le Roannais. Nous avons optimisé nos machines et modifié certains modèles de visières pour les adapter. Nous avons ainsi, grâce à nos différentes imprimantes 3D une capacité de production de 80 visières par jour.

Notre imprimante grand format peut en produire 10 en 1h40
Visières imprimées en 3D

Si nous trouvons la matière première nécessaire à notre découpeuse laser, notre capacité de production montera à plusieurs centaines de visières par jour !

Ce modèle se découpe très rapidement à la laser


Nous sommes tous bénévoles et notre association ne touche aucune subvention. Nous recherchons donc de manière urgente:

  • des plaques de PETG de 1mm d’épaisseur environ
  • du filament d’impression 3D
  • des plaques de PMMA/acrylique, PETG ou Delrin de 3mm d’épaisseur minimum
  • des bandes élastiques larges (plus de 2cm de largeur si possible)


Si vous avez des pistes pour ces matériaux merci de nous écrire à contact (arobase) chantierlibre.org
Si vous avez des imprimantes 3D à disposition et souhaitez participer, vous pouvez nous contacter si vous êtes proche ou rejoindre de nombreux groupes existants partout en France, voir sur covid-initiatives.org

Pour plus d’informations sur les modèles choisis et leur production c’est par ici.


Notre production s’adresse exclusivement aux personnels soignants et professionnels travaillant en contact avec du public. Si vous avez des besoins dans ce domaine vous pouvez nous contacter pour nous en faire part.

Pour nous soutenir:


Table Ronde « des organisations collectives près de chez vous, on en parle »

Le jeudi 11 avril à 20h au centre sociale de Monbrison a lieu le quatrième et dernier événement du cycle « Faire ensemble, utopie ou réalité » organisé par l’Université Populaire de Montbrison.

Seront présents à nos côtés pour débattre avec vous le Scoop Biocoop, le bar associatif de Saint Germain Laval et le collectif Les Amis du Treuil de Chamboeuf.

Ouvert à tous et libre participation aux frais.

Changements d’horaires pour 2017

Bonjour à tous,

Pour 2017 nous avons décalé les horaires de la permanence « OpenLab » du vendredi de 17h à 21h, pour permettre à plus de gens d’en profiter.

Nous ouvrons aussi au public les lundi de 18h à 19h.

Enfin nous avons mis en place un calendrier  de réunions et de séances de rangement/aménagement du local:

  • Réunion de CA aggrandi : le premier lundi des mois impairs
  • Atelier rangement: le premier vendredi des mois pairs

 

OSCEdays: Open Source Circular Economy Days 10 et 11 juin

En 2016 les Open Source Circular Economy days (OSCEdays) ont aussi lieu à l’Hôpital-sur-Rhins
 
Les Open Source Circular Economy days ou OSCEdays sont un format d’événement global et distribué qui utilise et explore la méthodologie Open Source pour construire une économie circulaire. Alors qu’ils soient experts, amateurs ou simplement innovateurs, tous ceux qui se sentent concernés peuvent collaborer afin d’échanger des idées et des solutions, et participer à la réalisation de prototypes de systèmes, de produits et de concepts pour une Économie Circulaire Open Source.
 
Les OSCEdays ont lieu du 9 au 13 juin 2016, dans 73 villes de par le monde, dont 8 en France et 2 dans la Loire. Et notamment à l’Hôpital-sur-Rhins. 
 
A L’Hôpital-sur-Rhins
 
La plupart des FabLabs* ont des préoccupations environnementales avec des projets qui sont liés. Au quotidien il s’agit souvent de détournement de l’usage d’objets, de surcyclage ou plus simplement de recyclage de matière (un exemple assez courant est la palette de manutention).
 
Ainsi l’imprimante 3D, outil numérique commun à la plupart des fablabs, est un instrument de l’économie circulaire. Si des objets ont été mal imprimés ou alors cassent, ils ne sont pas jetés. En prévision d’avoir les moyens techniques appropriés, ils sont mis de côtés. Alors le moment venu, ils seront broyés, fondus et transformés en filament (consommable utilisé avec l’imprimante 3D). Mais ça ne s’arrête pas aux objets imprimés. 
Au FabLab, les adhérents collectent régulièrement de vieux scanners et imprimantes classiques, que les particuliers ont chez eux. Ils en récupèrent différentes pièces (moteurs, tiges métalliques, courroies,…) dont les coques plastiques. Celles-ci peuvent alors avoir le même destin que les objets imprimés cassés : broyés, fondus, recyclés en filament.
 
Pendant les OSCEdays, le FabLab associatif Chantier Libre sera le théâtre de la mise en route d’un projet de recyclage de plastique. Des machines libres (OpenHardware) seront construites et testées : une broyeuse (du projet Precious Plastic),  une extrudeuse (Filastrudder) et un enrouleur de filament.
Broyeur à plastiqueExtrudeur Filastruder
L’objectif visé est donc d’être capable de produire son propre filament plastique pour imprimante 3D, de recycler les déchets d’impression 3D. La finalité est de recycler les déchets plastiques en filament.
 
Qu’ils veuillent participer activement, ou assister par curiosité, le fablab est ouvert au public ce vendredi 10 juin de 9h30 à 20h et samedi 11 juin de 14h à 17h.
 
Contact :
Matthieu Dupont De Dinechin: matthieudupont@chantierlibre.org
 
FabLab Chantier Libre
Ancienne Gare, L’Hôpital sur Rhins
04 77 62 63 08
 
Site des OSCEdays
 
Les machines :
 
* FabLab définition du Petit Larousse 2017
 n.m. (abrév. de l’angl. fabrication laboratory, laboratoire de fabrication). Atelier ouvert au public, équipé d’outils de fabrication standards et numériques (découpe du bois et du métal, imprimante 3D, etc.), permettant à chacun, seul ou en groupe, de concevoir et réaliser des objets.
 
Définitions Wikipedia :
–  L’économie circulaire désigne un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et qui s’inspire notamment des notions d’économie verte, d’économie de l’usage ou de l’économie de la fonctionnalité, de l’économie de la performance et de l’écologie industrielle (laquelle veut que le déchet d’une industrie soit recyclé en matière première d’une autre industrie ou de la même).
– La désignation open source, ou « code source ouvert », s’applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs.
– Le Matériel Libre (en anglais open hardware ou hackable device) désigne les technologies et produits physiques développés selon les principes des « Ressources Libres » (open source).
Le Matériel Libre est un terme qui regroupe des artéfacts tangibles — machines, dispositifs ou toutes choses physiques — dont les plans ont été rendus publics de façon que quiconque puisse les fabriquer, modifier, distribuer et utiliser. Une définition commune du Matériel Libre (OSHW – OpenSource Hardware, ou FLOSH Free Libre Open Source hardware) a été proposée par différents acteurs, permettant de mieux définir la notion de matériel open source, ainsi donc que les licences qui s’y appliquent ou sont compatibles avec cette notion.