Muséomix 2019

Muséomix Forez 2019 c’est fini.
Pour Chantier Libre c’était la première expérience de cet événement. Un événement qui est une belle occasion de rencontres, où les idées fusent dans tous les sens, qui nous a mis sur les rotules et auquel nous avons pris plaisir à participer.

Départ du fablab
Départ du fablab : les machines sont dans le van. Ce n’est pas la vanlife mais plutôt la fablife !

Nous avions plus ou moins saisi le concept, le site web de Muséomix est plutôt clair, c’est «un marathon créatif de 3 jours dans les musées ». Mais concrètement on ne savait pas trop dans quoi on s’embarquait.

En région Auvergne-Rhône-Alpes, le muséomix 2019 se déroulait dans le Forez, dans deux musées, celui de la cravate et du textile à Panissières et l’atelier-musée de la broderie au fil d’or à Cervières.

Six équipes de muséomixeurs étaient répartie entre ces deux musées, et Chantier Libre venait aider trois d’entre

Garage de nuit
Déchargement du matériel à deux pas du Musée de la Cravate

elles à réaliser leurs prototypes sur le site de Panissières.

Nous sommes arrivés le vendredi en fin de journée avec notre matériel et nos machines (3 imprimantes 3D dont la grande Vulcanus, la découpeuse vinyle, et la découpeuse laser) et nous nous sommes installés dans un garage en face du musée.

Ce n’est pas tous les jours qu’on déplace la laser qui fait tout de même 1m70 de long par 1m20 de large.
Mais dès le samedi matin, nous étions prêts … du moins les imprimantes et la découpeuse vinyle l’étaient. La découpeuse laser a connu quelques déboires mais elle était totalement opérationnelle le dimanche matin.
Les muséomixeurs ont pu réaliser leurs prototypes dans les temps.

Imprimates 3D sur établi
Avant la ruée …

Toutes les machines ont été mises à contribution. Tambours d’un zootrope, poignées, mécanismes ont été imprimés en 3D ; des QR codes et des autocollants de signalisation au sol ont été réalisés à la découpeuse vinyle ; et la découpeuse laser n’était pas en reste puisqu’elle a gravé et découpé à tour de bras.

… et pendant.

On a même eu le temps de réaliser quelques bonus comme une cravate en bois. Ce qui a donné l’idée d’en faire une géante pour l’ajouter à l’enseigne du musée.

Petite cravate …

 

… et grande cravate.

Les muséomixeurs et leurs prototypes étaient donc prêts au moment de la présentation au public.

Fin de Muséomix, le public découvre les protoypes
Fabrication en cours du dévidoir, prototypes parmi d’autres pour ponctuer la visite du musée
Association d’une séquence animé à voir dans le zootrope avec un document sonore obtenu en flashant le QR code sur la boite
« Bis Tan Claque PAN » : ici le dispositif interactif et sonore qui s’inspire du rythme des métiers à tisser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *